voyage pedagogique dans les alpes


Le travail de terrain est un moyen privilégié pour l’approche de situations complexes réelles. Le programme comporte plusieurs items qui se prêtent bien à la réalisation d’un travail hors de l’établissement. C'est pourquoi nous emmenons chaque année les élèves de 1èreS à la découverte des Alpes.    

Objectifs pédagogiques

 

Renforcer les acquis de l’enseignement de SVT de 1èreS (« La tectonique des plaques – histoire d’un modèle ») et préparer les notions abordées en classe de TS (« Le domaine continental et sa dynamique »)

Objectifs éducatifs

 

Renforcer la cohésion du groupe classe, développer l’autonomie et la vie en collectivité ; et permettre à certains élèves de s’investir dans la préparation du projet (équipe communication, presse écrite, vidéo, activités)    


Au programme

  •  Découverte du massif du Chenaillet et du Mont Queyras
  • Activité accrobranche
  • Activité rafting

Le massif du Chenaillet

 

Le Massif du Chenaillet, dans les Hautes Alpes, est situé sur la commune de Montgenève. Fragment d'une ancienne croûte océanique, ce site géologique exceptionnel témoigne de l'existence d'un ancien océan Alpin (de - 160 à -60Ma). De nombreuses excursions scientifiques ont eu lieu sur ce lambeau de lithosphère océanique portant à 2500 mètres d'altitude des éléments se trouvant au fond des océans il y a plusieurs millions d'années. 

 

Une excursion géologique permet d'analyser et d'observer de plus près ces roches océaniques. Deux types de roches sont visibles : des roches magmatiques et des roches sédimentaires. Les roches magmatiques ont pour origine la fusion partielle du manteau supérieur sous l'effet d'un réchauffement local. Il est ainsi possible d'observer les serpentines, roches compactes, vert foncées, résultant de la transformation de la péritodite du manteau.

 

En poursuivant l'excursion vers le sommet, , les promeneurs peuvent traverser des éboulis de gabbros, résultant du refroidissement lent en profondeur d'un magma (commen témoignent les gars cristaux observables à l'oeil nu). Enfin, vers 2500 mètres d'altitude, les formations géologiques les plus spectaculaires du site sont observables : les pillow-lavas. Ces roches témoignent du volcanisme effusif de dorsale se déroulant au fond des océans. Elles ont une structure microlithique, témoignant d'un refroidissement rapide au contact de l'eau.

 

Les roches sédimentaires sont essentiellement des calcaires et des radiolorites et s'observent à l'ouest du massif du Chenaillet, sous la forme d'un pli couché. Elles se sont constituées à partir de sédiments déposés sur le fond océanique et forment la couverture des laves en coussin.