chapitre 5 : relation entre organisation et mode de vie, resultat de l'évolution - L'exemple de la vie fixée des plantes


L'organisation fonctionnelle des plantes à fleurs (angiospermes) est mise en relation avec les exigences d'une vie fixée en lien avec deux milieux : l'air et le sol. Au cours de l'évolution des processus trophiques, des systèmes de protection et de communication, ainsi que des modalités particulières de reproduction se sont mises en place. L'objectif de ce thème est, sans rentrer dans le détail des mécanismes, de comprendre les particularités d'organisation fonctionnelle de la plante et de les mettre en relation avec le mode de vie fixé.

 

Les caractéristiques de la plante sont en rapport avec la vie fixée sol/air dans un milieu variable au cours du temps. Elle développe des surfaces d'échanges de grande dimension avec l'atmosphère (échanges de gaz, capture de la lumière) et avec le sol (échange d'eau et d'ions). Des systèmes conducteurs permettent les circulations de matières dans la plante, notamment entre système aérien et souterrain. Elle possède des structures et des mécanismes de défense (contre les agressions du milieu, les prédateurs, les variations saisonnières).

 

L'organisation florale, contrôlée par des gènes de développement, et le fonctionnement de la fleur permettent le rapprochement des gamètes entre plantes fixées. La pollinisation de nombreuses plantes repose sur une collaboration animal pollinisateur/plante, produit d'une coévolution. A l'issue de la fécondation, la fleur se transforme en fruits contenant des graines. La dispersion des graines est nécessaire à la survie et à la dispersion de la descendance. Elle repose souvent sur une collaboration animal disséminateur /plante, produit d'une coévolution.

Télécharger
Cours - Terminale S - Thème 1A chapitre 5
Cours-TS_Th1A_Chap5_Vie_Fixee-MDP.pdf
Document Adobe Acrobat 3.6 MB
Télécharger
Livret de révisions - Terminale S - Thème 1A chapitre 5
LivretRevisions_TS_Th1A_Chap5_Vie_fixee.
Document Adobe Acrobat 83.6 KB