chapitre 2 : diversification genetique et diversification des etres vivants


L'association des mutations et du brassage génétique au cours de la méiose et de la fécondation ne suffit pas à expliquer la totalité de la diversification génétique des êtres vivants. Il s'agit ici de donner une idée de l'existence de la diversité es processus impliqués, sans chercher une étude exhaustive. En outre, une diversification des êtres vivants n'est pas toujours liée à une diversification génétique.

 

D'autres mécanismes de diversification des génomes existent : hybridations suivies de polyploïdisation, transfert par voie virale etc. S'agissant des gènes impliqués dans le développement, des formes vivantes très différentes peuvent résulter de variations dans la chronologie et l'intensité d'expression de gènes communs, plus que d'une différence génétique. Une diversification des êtres vivants est aussi possible sans modification des génomes : associations (dont symbiose) par exemple. Chez les vertébrés, le développement de comportements nouveaux, transmis d'une génération à l'autre par voie non génétique, est aussi source de diversité : chants d'oiseaux, utilisation d'outils etc.  


Lien QR Code vers le quizz de révisions : http://qys2.com/bd56vprn


Télécharger
Plan de travail et livret de révisions - Terminale S - Thème 1A chapitre 2
PdT-TS-The1A-Chap2.pdf
Document Adobe Acrobat 191.4 KB
Télécharger
Cours - Terminale S - Thème 1A chapitre 2
Cours-TS_Th1A_Chap2_DiversificationEV-MD
Document Adobe Acrobat 6.1 MB