chapitre 2 : hormones et procreation humaine


Le fonctionnement de l'appareil reproducteur repose sur un dispositif neuro endocrinien faisant intervenir l'hypothalamus, l'hypophyse et les organes sexuels. La connaissance de plus en plus précise des hormones naturelles endogènes contrôlant les fonctions de reproduction humaine a permis progressivement la mise au point de molécules de synthèse exogènes qui leurrent ce système et permettent une maîtrise de la procréation, avec de moins en moins d'effets secondaires. 

 

Chez la femme et chez l'homme, ces molécules de synthèse sont utilisées dans la contraception régulière ("la pilule"), la contraception d'urgence féminine, les hormones contraceptives dans le cadre de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse, ainsi que la contraception hormonale masculine.D'autres modes de contraception existent chez l'homme et la femme ; certains permettent de protéger des infections sexuellement transmissibles (IST) et d'éviter leur propagation. Selon les problèmes de stérilité ou d'infertilité, différentes techniques médicales peuvent être utilisées pour aider à la procréation : assistance médicale à la procréation (AMP), hormones pour permettre ou faciliter la fécondation et/ou la gestation . 

 

Notions fondamentales : Hormones et neurohormones hypothalamo-hypophysaires (FSH, LH et GnRH) ; modes d'action biologique des molécules exogènes.  


Quizz pour vérifier ses connaissanceshttp://qys2.com/kvv5gczv


Les cours, documents et ressources seront mis en ligne au fil de la séquence.