CHAPITRE 2 : INTEGRATION VISUELLE ET PLASTICITE CEREBRALE


Plusieurs aires corticales participent à la vision. L'imagerie fonctionnelle du cerveau permet d'observer leur activation lorsque l'on observe des formes, des couleurs ou des mouvements. La reconnaissance des formes nécessite une collaboration entre les fonctions visuelles et la mémoire. Des substances, comme le LSD, perturbent le fonctionnement des aires cérébrales associées à la vison et provoquent des hallucinations qui peuvent dériver vers des perturbations cérébrales graves et définitives.

 

La mise en place du phénotype fonctionnel du système cérébral impliqué dans la vision repose sur des structures cérébrales innées, issues de l'évolution et sur la plasticité cérébrales au cours de l'histoire personnelle. De même, la mémoire nécessaire par exemple à la reconnaissance d'un visage ou d'un mot repose sur la plasticité du cerveau. L'apprentissage repose sur la plasticité cérébrale. Il nécessite la sollicitation répétée des mêmes circuits neuroniques. 

 

Télécharger
Plan de cours - 1èreS -Thème 3C chapitre 2
PlanCours-1S-The3C-Chap2-cerveau.pdf
Document Adobe Acrobat 43.1 KB