chapitre 1 : LA MOBILITE DES CONTINENTS – NAISSANCE DE L’IDEE


Au début du XXème siècle, les premières idées évoquant la mobilité horizontale s'appuient sur quelques constatations :

- La distribution bimodale des altitudes (continents/océans),

- Les tracés des côtes,

- La distribution géographique des paléoclimats et de certains fossiles.

Ces idées se heurtent au constat d'un état solide de la quasi-totalité du globe terrestre établi, à la même époque, par les études sismiques. L'idée de mobilité horizontale est rejetée par l'ensemble de la communauté scientifique.

 

La différence d'altitude observée entre continents et océans reflète un contraste géologique. Les études sismiques et pétrographiques permettent de caractériser et de limiter deux grands types de croûtes terrestres : une croûte océanique essentiellement formée de basalte et de gabbro et une croûte continentale constituée entre autres de granite. La croûte repose sur le manteau, constitué de péritonite. 

 

Télécharger
Fiche de révisions - 1èreS -Thème 1B chapitre 1
FicheRevisions-1S-The1B-Chap1-Derive_con
Document Adobe Acrobat 45.5 KB
Télécharger
Article sur la dérive des continents (revue "Découverte" - V. Pasquero - n°398 - mai/juin 2015)
Article_Derive_continents.pdf
Document Adobe Acrobat 6.6 MB