Chapitre 3 : Le son, une information à coder


Le son, vibration de l'air, peut être enregistré sur un support informatique. Les techniques numériques ont mis en évidence un nouveau type de relations entre les sciences et les sons, le processus de numérisation dérivant lui-même de théories mathématiques et informatiques. 

 

Savoirs : Pour numériser un son, on procède à la discrétisation du signal analogique sonore (échantillonnage et quantification). Plus la fréquence d'échantillonnage est élevée et la quantification est fine, plus la numérisation est fidèle, mais plus la taille du fichier audio est grande. La reproduction fidèle du signal analogique nécessite une fréquence d'échantillonnage au moins double de celle du son. La compression consiste à diminuer la taille d'un fichier afin de faciliter son stockage et sa transmission. Les techniques de compression spécifiques au son, dites "avec pertes d'information", éliminent les informations sonores auxquelles l'oreille est peu sensible. 

 

Savoir-faire : Justifier le choix des paramètres de numérisation d'un son - Estimer la taille d'un fichier audio - Calculer un taux de compression - Comparer les caractéristiques et des qualités de fichiers audio compressés. 

 

Pas de documents et supports de cours pour ce chapitre traité par les collègues de physique / chimie.