chapitre 1 : La forme de la TErre


L'environnement "plat" à notre échelle de perception cache la forme réelle de la Terre, dont la compréhension résulte d'une longue réflexion. Au-delà de la dimension historique et culturelle, la mise en oeuvre de différentes méthodes de calcul de longueurs à la surface de la Terre permet de développer des compétences mathématiques de calcul et de représentation et invite à exercer un esprit critique sur les différents résultats obtenus, les approximations réalisées et les limites d'un modèle. 

 

Savoirs : Dés l'Antiquité, des observations de différentes natures ont permis de conclure que la Terre était sphérique, alors même que, localement, elle apparaît plane dans la plupart des expériences quotidiennes. Historiquement, des méthodes géométriques ont permis de calculer la longueur d'un méridien (environ 40.000km) à partir de mesures d'angles ou de longueurs : méthodes d'Eratosthène et de triangulation plane. On repère un point à la surface de la Terre par deux coordonnées angulaires, sa latitude et sa longitude. Le plus court chemin entre deux points à la surface de la Terre est l'arc du grand cercle qui les relie. 

 

Savoir-faire : Calculer la longueur du méridien terrestre par la méthode d'Eratosthène - Calculer une longueur par la méthode de triangulation utilisée par Delambre et Méchain - Calculer le rayon de la Terre à partir de la longueur du méridien - Calculer la longueur d'un arc de méridien - Comparer, à l'aide d'un système d'information géographique, les longueurs de différents chemins reliant deux points à la surface de la Terre. 

 

Pas de documents et supports de cours pour ce chapitre traité par les collègues de physique / chimie.